Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - 12.Mme de Montespan donna-t-elle huit enfants au roi ?
Histoire de France
Histoire du monde
Partenaires

Historia.png

banniere2.jpg

Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
188 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 497223 visiteurs

 78 visiteurs en ligne

On sait que Françoise-Athénaïs de Rochechouart de Mortemart,  marquise de Montespan donna sept enfants à Louis XIV  durant sa faveur royale : 

- une fille (1669-1672), probablement prénommée Louise-Françoise
- Louis-Auguste (1670-1736) duc du Maine
- Louis-César (1672-1683) comte de Vexin
- Louise-Françoise (1673-1743) Mlle de Nantes puis duchesse de Bourbon
- Louise-Marie-Anne (1674-1681) Mlle de Tours
- Françoise-Marie (1677-1749) Mlle de Blois puis duchesse d’Orléans
- Louis-Alexandre (1678-1737) comte de Toulouse

Encore que jusqu’au début du XXe siècle, beaucoup ignorent la première naissance, et avancent le nombre de six (les légitimés). On apprendra l’existence d’un enfant né en 1669 grâce aux correspondances et Mémoires.  Aujourd’hui, les biographies de Louis XIV et Mme de Montespan évoquent sept enfants mais les dictionnaires généraux en donnent huit  ! C’est l’historien François Bluche qui avance ce nombre dans son "Dictionnaire du Grand Siècle", indiquant un fils premier-né en 1669 et "mort jeune". La fillette née la même année est du mois de mars le duc du Maine naît le 31 mars 1670. Il n'y a donc pas de place pour une grossesse et un accouchement supplémentaire entre eux deux. Ce fils né en 1669 ne peut être qu’un jumeau de la petite fille morte en 1672. Par manque d’information, aucun auteur n’y fait référence (M. Bluche m’a écrit devoir fouiller dans ses papiers pour retrouver ses sources mais n’a, pour le moment, pas eu le temps de s’intéresser à la chose).

De l’existence de ce premier fils pourrait venir la confusion suivante : en effet, on discute encore du sexe de l’enfant né en 1669 et mort en 1672 : l’historien Jean-Christian Petitfils en fait un garçon de même que Mme de Caylus (qui n’a pourtant jamais vu l’enfant) qui évoque aussi un enfant de sexe masculin dans ses Mémoires. C'est Mme de Maintenon qui jette un doute sur le sexe de l'enfant en en faisant une petite fille. En effet, elle écrit en 1674 à propos du duc du Maine "Je n'aime pas moins cet enfant-ci que j'aimais l'autre." (celui décédé en 1672). Logiquement, si l'enfant né en 1669 était de sexe masculin, Mme de Maintenon aurait dû écrire " Je n'aime pas moins ce garçon-ci que j'aimais l'autre". C'est sans doute en se basant sur cette phrase que Françoise Chandernagor fait de l'enfant une fillette prénommée Louise-Françoise (combiné logique des prénoms des parents et prénom très répandu à l'époque) dans son roman « L’Allée du roi ».

Athenais_et_ses_enfants.jpg
Portrait présumé de Mme de Montespan (par Pierre Mignard ?) et de ses quatre premiers enfants légitimés (XVIIIe siècle)

J'ai eu le privilège de correspondre avec M. Petitfils, au sujet de ce possible premier (et huitième !) enfant du roi Louis XIV et de la marquise de Montespan. Il m’a donné son avis, une possibilité pour expliquer sa naissance et sa mort (il n'existe d'ailleurs aucune date de décès précise, la mention "mort jeune" étant utiliser systématiquement pour cet enfant). 

Le premier-né des enfants connus du roi et de la marquise, né en 1669,  meurt officiellement en février 1672. Pourtant, le père Tixier écrit plus tard «le fils aîné du Roy et de Madame de Montespan mourut à huit ans». Ce qui situerait son décès en 1677 s’il est bien né en 1669. On peut réfuter que le père Tixier s'est trompé sur l'âge de l'enfant. Cependant, pourquoi douter des dires de celui-ci ?  Après tout, l'acte d'inhumation de cet enfant n'a jamais été retrouvé...

 Louis XIV a légitimé Louis-Auguste, Louis-César et Louise-Françoise en décembre 1673. Si son fils aîné était encore en vie, pourquoi n'a-t-il pas été reconnu et titré comme les autres ? Souvenons-nous que le père Tixier a écrit sur cet enfant qu'il avait une tête excessivement grosse par rapport au reste de son corps : lorsqu’il mourut et que l'on pratiqua une autopsie, on lui aurait trouvé les os soudés ! Or, les enfants du roi doivent être sans défauts ! Certes, le duc du Maine boite mais cette difformité ne se voit pas lorsqu’il est assis. Selon Jean-Christian Petitfils, le roi n'aurait pas souhaité amener et montrer à la cour un enfant anormalement constitué. Il n'aurait pas été légitimé en raison de son infirmité ou de sa maladie (M. Petitfils a évoqué une hydrocéphalie, anomalie neurologique sévère et mortelle pour les enfants en bas âge).

En résumé, on pourrait avancer qu’en mars 1669, la marquise de Montespan a donné naissance à de faux-jumeaux : une fille décédée en 1672 et un fils souffrant de difformité, mort dans l’ombre en 1677 (d’où l’absence de date de décès chez François Bluche qui n’indique que "mort jeune").

Tout cela reste hypothétique. Il se peut également que Françoise-Athénaïs de Montespan ait mis au monde un fils en 1669 qui serait décédé la même année ou bien qu’il n’y ait bien eu finalement qu’une naissance en mars 1669, celle d’un enfant décédé en 1672 dont on ne peut, encore aujourd'hui, avec certitude, s'il s'agissait d'un garçon ou d'une fille. Fort est de constater que Louis XIV et Mme de Montespan ont réussi a maintenir dans l'ombre la naissance de leur(s) premier(s) enfant(s). 

 Je remercie M. Petitfils pour les précieux renseignements qu’il m’a fournis au sujet de cette affaire  qui reste actuellement un mystère...



Réactions à cet article

Réaction n°3 

par Anais_Geeraert le 09/08/2017 @ 10:48
Bonjour, Pour vous répondre, dans la phrase écrite par Mme de Maintenon  "Je n'aime pas moins cet enfant-là que l'autre",  le terme "cet enfant" renvoie au duc du Maine. L'aîné des enfants du roi et de Mme de Montespan se cache derrière "l'autre", qui est décédé lorsque Mme de Maintenon rédige cette phrase. Dès lors, difficile de savoir s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon...

Réaction n°2 

par lmp le 26/07/2017 @ 08:43
Bonjour, Merci beaucouppour votre site. Une suggestion sur l'interrogation quant au premier enfant de la Montespan: Lorsque nous évoquons une fille nous utilisons le terme "cette enfant" , et pour un garçon "cet enfant".
Il serait donc logique de vérifier l'orthographe utilisée par Mme de Maintenon ... en vieux français !Bien à vous

Réaction n°1 

par brigitte le 27/01/2010 @ 14:16

merci pour cet article trés intéressant  et merci à Mr J.Ch Petitfils d'avoir donné ces renseignements éclairés et passionnants (comme ses livres d'ailleurs).

fidèle à votre site et toujours passionnée par ce beau XVIIème siècle et surtout par Louis XIV

a bientôt de vous lire



Vous êtes ici :   Accueil » 12.Mme de Montespan donna-t-elle huit enfants au roi ?